Voiture hybride, le petit mensonge

Cher(e) Ami(e),

La voiture hybride est un cas intéressant de manipulation informative, au même titre que les « biocarburants » car les diverses manières de communiquer autour de ce produit font croire que l’acquisition d’une voiture hybride est toujours une bonne chose pour la planète, un compromis intelligent entre la propreté, l’autonomie et la commodité d’usage.

Concernant la propreté les constructeurs mettent l’accent sur l’usage du moteur électrique, pour l’autonomie ils insistent sur la présence du moteur à énergie fossile, et pour la commodité ils indiquent que c’est vraiment le top de faire de l’électricité à partir de l’énergie fossile utilisée : c’est super il n’y a pas de branchement à faire…

Oui mais il y a un hic, certains modèles de voiture hybride consomment plus d’énergie fossile qu’une voiture standard donc la généralisation de leur usage a un impact négatif et non positif sur l’évolution de la présence des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. La pertinence de ce moyen de déplacement est donc très discutable et si vous voulez avoir un impact réel sur la teneur de CO2 et autres substances dans l’atmosphère, surtout étudiez l’opportunité de l’acquisition d’une voiture électrique ou choisissez une voiture à énergie fossile à très basse consommation, cela existe : palmarès 2018 – un exemple.

Pour comprendre le problème il suffit de prendre en compte les rendements énergétiques. Pour cet exercice nous allons prendre une hypothèse favorable pour le moteur à énergie fossile, nous allons considérer que son rendement énergétique est de 40%. C’est à dire que lorsque vous consommez 10 litres de gazole soit 105.5 kWh, vous obtenez en sortie du moteur une puissance de 42.2 kWh (40% x 105.5 kWh). Pour le moteur électrique nous prendrons comme hypothèse que son rendement est 2 fois supérieur au moteur à énergie fossile, ce qui est toujours vrai, c’est à dire que son rendement est de 80%. Pour 55 kWh soutirés sur la batterie il restitue 44 kWh de puissance disponible. Pour le stockage électrique, les batteries sont normalement utilisées tant que leur charge est de 80% de leur capacité nominale. A ce niveau le rendement de stockage est de 98% en moyenne, 4 questions sur la batterie lithium.

Ainsi lorsque vous utilisez le moteur à énergie fossile vous avez un rendement de 40% à partir du carburant disponible dans votre réservoir,  et lorsque vous utilisez le moteur électrique vous avez un rendement de 31.36% (0.4×0.8×0.98) donc un rendement moindre, à chaque fois que cette électricité vient du fonctionnement du moteur thermique. Ce rendement moindre indique que vous allez consommer davantage d’énergie fossile avec une hybride qu’avec une voiture thermique mais ce rendement est à moduler car :

  • le freinage de votre véhicule hybride va produire de l’énergie électrique et donc améliorer le rendement énergétique lorsque vous utilisez le moteur électrique ;
  • la voiture hybride est plus lourde que le même modèle thermique ce qui va être défavorable à la consommation globale de l’hybride… Par exemple pour la Toyota Yaris, le poids à vide de la 70 VVT-i est de 960 kg contre 1090 kg pour la version hybride (+13.5%).

Ainsi en prenant en compte l’ensemble de ces éléments, vous comprenez pourquoi la voiture hybride non rechargeable n’est pas une réponse à la problématique planétaire que nous avons. A chaque utilisation du moteur électrique elle n’émet pas mais globalement vous générez tout autant d’énergie fossile à l’usage voir plus !

Cette conclusion est irréfutable lors de l’utilisation d’une hybride non rechargeable, mais qu’en est-il de la voiture hybride rechargeable ?

Dans ce cas vous utilisez 2 sources d’énergie et plus vous utilisez l’énergie électrique, plus vous avez un effet bénéfique sur l’impact de votre mobilité. Du coup les éléments importants lorsque vous choisissez une voiture hybride rechargeable sont ces 2 points suivants :

  • la recharge électrique doit être possible et facilité, sinon vous n’allez pas utiliser cette fonction ;
  • la batterie de stockage doit avoir une autonomie importante sinon très souvent vous serez en thermique. Et n’oubliez pas votre voiture hybride est plus lourde que son homologue fossile.

Au bout du bout, lorsque vous aurez pris en compte l’autonomie réelle de votre hybride en mode électrique, vous constaterez certainement qu’au final c’est une voiture électrique qu’il vous faut, et si vous avez des doutes sur la pertinence de ce véhicule parcourez l’article La voiture électrique et communiquez moi toutes vos objections. Si le problème est l’autonomie privilégiez les voitures fossiles à très faibles consommations, l’image est plus dégradée que l’hybride bien qu’elles aient un impact positif réel et quantifiable précisément.

Grâce à vos objections sur les articles, ceux-ci  seront de plus en plus étoffés donc n’hésitez pas à me les transmettre (voir rubrique contact dans le menu principal pour déposer vos observations).

Pour information la consommation mixte des constructeurs pour les voitures hybrides ne veut rien dire, soyez pragmatique vérifiez les 2 points précédents et soyez exigeant : hybride rechargeable bon à savoir.

Amicalement.

E.D.F

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s